Laurence Brunet


Laurence Brunet est juriste, chercheuse associée à l’Institut des Sciences juridique et philosophique de la Sorbonne (UMR 8103), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne-CNRS et chargée d’enseignement à l’Institut d’études judiciaires de l’Université Paris Sud (libertés publiques et droits fondamentaux).
Après avoir été chargée de mission au Centre d’éthique clinique de l’hôpital Cochin, Hôpitaux Universitaires Paris Centre, elle exerce depuis septembre 2018 des fonctions similaires au Centre de référence des maladies rares du développement génital à l’Hôpital du Kremlin-Bicêtre. Ses recherches portent sur l’impact des nouvelles technologies médicales sur le droit de la filiation, le droit au respect de la vie privée et familiale et la notion d’identité de la personne. Elle analyse ces transformations à partir de différents angles : la reconnaissance en droit français des nouvelles configurations familiales, la modification de la mention du sexe à l’état civil, le droit d’accès à ses origines et la remise en cause du principe français de l’anonymat du donneur de gamètes. 

Publications :

« Le recours transnational à la reproduction assistée avec don. Perspective franco-québécoise et comparaison internationale », Mission de recherche Droit et Justice, 2017
http://www.gip-recherche-justice.fr/publication/view/le-droit-a-lenfant-et-la-filiation-en-france-et-dans-le-monde-2/ avec J. Courduriès, M. Giroux et M. Gross.

« L’évolution de la parentalité », in B. Legros (dir.), De la procréation médicalement assistée élargie à la procréation améliorée, LEH, coll.« Actes et Séminaires », 2018, 75-91

« Assistance médicale à la procréation et libre circulation des personnes : le droit français au défi », Ethnologie française, Le Corps reproductif, 2017, n°3, 399-408.

« Le principe de l’anonymat du don de gamètes en France : un pilier au socle fragile », in Procréation, Médecine et Don, P. Jouannet (ed), Lavoisier, 2016, 99-117.

L’équipe